Qu'est-ce que
le plagiat ?

Définition, formes, risques et sanctions, enjeux prévention plagiat, bonnes pratiques...

Copiés-collés, paraphrases, contenus dupliqués, citations, passages similaires…

Avec la place grandissante du numérique dans la recherche, l’apprentissage et le partage des connaissances, les formes de plagiat et la tentation du Ctrl+C / Ctrl+V augmentent également. Dans cette page, apprenez à reconnaître le plagiat pour valoriser l'intégrité académique.

 

Sommaire : 

Quand peut-on parler de plagiat ?

Le plagiat est le fait de présenter le travail de quelqu’un comme étant le sien. Dans les travaux de recherche documentaire et de rédaction (dissertation, rapport de stage, mémoire, thèse…), reprendre les idées d’un auteur est autorisé, à condition d’indiquer au lecteur, l’origine d’une idée, d’un propos ou d’une œuvre. 
Connaissez vous toutes les formes de plagiat ?

[...] traduire sans mentionner son créateur est considéré comme du plagiat. Cet acte porte le nom de plagiat translingue.

[...] il ne suffit pas de changer quelques mots mais de bien reformuler toute la phrase, les mots et la structure, tout en citant.

[...] il est possible de reprendre ses propres mots utilisés dans un autre document, à condition de mentionner la source.

[...] il faut citer l’auteur (Nom et Prénom), la date de parution et où l’information a été trouvée (site, livre, journal…).

[...] La citation en abîme réunie ces deux sources : primaire et secondaire.

[...] La notoriété publique, d’un fait ou d’un événement, correspond à sa popularité notoire, c’est-à-dire connue d’une grande majorité de personnes.

[...] une source anonyme est toute aussi importante qu’une source connue.

Quel est le taux de plagiat acceptable ?

définition plagiat
des étudiants sont tentés de plagier dans un mémoire
qu'est-ce que le plagiat
étudiant reformule sans citer l’auteur
plagiat c'est quoi
des étudiants pensent que l’enseignant ne vérifie pas le plagiat
risques plagiat
des étudiants ne savent pas comment citer ses sources
sanctions plagiat

Pourquoi c’est grave de plagier ?

Tous concernés par le plagiat et sa sensibilisation

Les établissements d’enseignement secondaires ou universitaires évaluent les étudiants pour valider l’acquisition des connaissances et le respect des consignes. La triche fausse la notation et dévalorisent les diplômes et la formation. 

  • “Le plagiat est l’affaire de tous ! Cette sensibilisation s’adresse prioritairement aux étudiants, mais elle concerne tout autant les personnels des établissements, qu’ils soient enseignants, chercheurs ou administratifs. Elle s’inscrit dans une démarche globale incluant la signature d’une charte, des formations spécifiques, l’utilisation d’outils de détection de plagiat et des préconisations en matière de sanctions.” 

Site internet de l’Université de Lyon, Lutte contre le plagiat à l’université de Lyon.

  • “Le plagiat enfreint les règles de la déontologie universitaire et il constitue une fraude dans les travaux donnant lieu à notation. Le plagiat constitue également une atteinte aux droits d’auteur et à la propriété intellectuelle, susceptible d’être assimilé à un délit de contrefaçon.” 

Site internet de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

  • “Les enseignants cherchent à évaluer les capacités de l’étudiant et non celles d’un autre auteur. Le plagiat amène un doute sur les qualités attendues d’un étudiant universitaire (esprit critique, créativité, honnêteté, capacité à développer une argumentation personnelle et à la retranscrire…) et est considéré comme une atteinte grave à la déontologie scientifique. Le plagiat jette le discrédit non seulement sur le travail incriminé mais également sur l’ensemble du travail du plagiaire et, de là, sur ses compétences.” 

Site internet de l’Université de Liège.

 

Quels risques et sanctions en cas de plagiat ?

Quels sont les risques et sanctions en cas de plagiat ?

L’emprunt de citations non-sourcées représente une tricherie, une infraction à la réglementation académique. La sanction dépend notamment de la politique de l’établissement, du côté intentionnel de la part du tricheur, de l’importance du devoir plagié, du caractère récidiviste de la fraude... Voici des exemples de sanctions liées au plagiat.

Au niveau scolaire

– Annulation de l’épreuve concernée par le plagiat
– Avertissement/blâme
– Exclusion temporaire ou définitive de tout établissement supérieur public

Au niveau juridique

– 3 ans d’emprisonnement
– 300 000 € d’amende
– 500 000 € d’amende pour un délit réalisé en groupe

Au niveau psychologique

– Mise à mal de la réputation de l’établissement et de l’étudiant
– Climat de suspicion qui suit longtemps le plagiaire et qui questionne pour tous les autres étudiants
– Remise en question de la valeur du diplôme et de la qualité d’enseignement

Maintenant que vous savez ce qu'est le plagiat, découvrez comment l'éviter.

Compilatio - Partenaire d'intégrité académique

Le plagiat peut être involontaire. Il peut provenir d’un manque de formation sur les normes de citations et sur les droits d’auteur. L’intégrité académique doit s’apprendre dès les premières recherches documentaires, à partir du collège et lycée. Les élèves et étudiants d’aujourd’hui sont les professionnels et citoyens de demain. Il est crucial d’inculquer l’authenticité, le respect et la bienveillance dans les études. 

Pour cela, Compilatio propose une approche positive et pédagogique.